L’initiative islamo-chrétienne « Ensemble avec Marie » s’étend à plusieurs villes

13 Cavallini Annunciation  Annunciation 1291 Mosaic Santa Maria in Trastevere, Rome   There are seven representations decorating the triumphal arc and the wall of the apsis. The scenes are the Nativity of the Virgin, Annunciation, Nativity of Christ, Adoration of the Magi, Presentation at the Temple, Death of the Virgin, Donor in Adoration of the Virgin. These mosaics clearly demonstrate the transition from the Byzantine immobility to the style of the 14th century. The Annunciation with its architectural elements and plasticity is a good example of the stylistic changes gradually taking place in the last decades of the 13th century.    ....Web Gallery Of  Art

Source: « La Croix », 17/03/2016, Marie Malzac

Inspirée d’une initiative libanaise, la journée islamo-chrétienne « Ensemble avec Marie », à l’occasion de la fête de l’Annonciation, le 25 mars, en est à sa deuxième édition française. Après une première rencontre en 2015 à Longpont (Essonne), cette journée portée par l’association Efesia aura lieu cette année en plusieurs endroits, y compris à l’étranger, à Bruxelles et en Tunisie.

Réunir chrétiens et musulmans autour de la figure de Marie à l’occasion de la fête de l’Annonciation, citée à la fois dans la Bible et dans le Coran, célébrée le 25 mars. Un an après le succès de la rencontre islamo-chrétienne de Longpont (Essonne) , le 21 mars 2015, l’association Efesia a décidé de renouveler et d’étendre cette initiative.

L’idée est la même : se retrouver dans un climat festif lors d’une rencontre articulée autour de chants, de prières et de témoignages sur cette figure commune aux deux religions.

Pour cette édition 2016, les organisateurs ont décidé d’étendre l’événement à plusieurs endroits, outre la basilique de Longpont, dans l’Essonne (le 2 avril) : la cathédrale de Créteil (le 31 mars), l’église Notre-Dame du Liban de Lyon (le 4 avril) mais aussi la Grande mosquée de Paris (le 28 mai) accueilleront, cette année, cette initiative.

La rencontre ’’Ensemble avec Marie’’ se tiendra également à l’étranger : en Belgique, au collège Saint-Michel de Bruxelles (le 23 avril), mais aussi en Tunisie, à une date à préciser.

« Un mouvement est lancé »

« Un mouvement est lancé, nous voulons poursuivre dans cette dynamique », assure le président d’Efesia, Gérard Testard. Son association, créée en 2014, vise à promouvoir la rencontre avec des personnes et des associations d’autres cultures et religions. « Nous avons élaboré un carnet de route que nous donnerons à toutes les villes qui voudraient accueillir cette initiative, libre à chacun ensuite d’adapter le programme », explique-t-il.

Pour Younès Aberkane, ancien président des scouts musulmans de France et membre de l’équipe organisatrice, de telles rencontres sont particulièrement nécessaires en ces temps de « crise ».

À lire aussi : Prier Marie entre chrétiens et musulmans, l’idée fait son chemin

C’est au Liban que Gérard Testard et les autres membres de l’association ont puisé leur inspiration. En 2007, une grande fête islamo-chrétienne a été organisée le jour de l’Annonciation au collège jésuite Notre-Dame de Jamhour, au Liban, rediffusée en direct par Télé-Lumière et suscitant un vif enthousiasme auprès de centaines de milliers de téléspectateurs. Face à un tel engouement, les organisateurs ont renouvelé chaque année l’expérience et fait la demande au gouvernement de transformer le jour férié chrétien du 25 mars en jour férié islamo-chrétien. Ce fut chose faite en 2010.

« Dimension populaire »

« Souvent, les rencontres interreligieuses sont très institutionnelles, mais ce format a une forte dimension populaire », soutient encore Gérard Testard.

« Nous voulons passer par cette porte d’entrée spirituelle pour nous engager sur des thématiques plus sociales », poursuit-il.

Autre nouveauté : l’événement ’’Ensemble avec Marie’’ est désormais parrainé par une dizaine de personnalités musulmanes et par une dizaine d’autres, chrétiennes.

Dans ce comité de parrainage, on compte ainsi la présence de Ghaleb Bencheik, président de ’’Religion pour la paix’’, Khaled Bentounès, guide spirituel de la Confrérie soufie Alawiyya, ou encore Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman, mais aussi le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry et président du Conseil pour les relations interreligieuses, Mgr Maroun-Nasser Gemayel, évêque de l’Éparchie Notre-Dame du Liban de Paris, ainsi que Dominique Quinio, ancienne directrice de la rédaction de La Croix.

Publicités